Problématique : Optimiser l’espace de ce 4 pièces tout en retrouvant
le charme du style haussmannien de cet appartement, dénaturé par une décoration années 80, et lui insuffler une atmosphère à la fois féminine et poétique.

Solutions/réalisations : Ce n’est qu’après avoir débarrassé les murs de leurs habillages en bois massif et de leurs carrelages très datés, héritages d’un aménagement datant de quarante ans que les volumes de cet appartement ont pu être redistribués et la circulation fluidifiée. En abattant les cloisons des deux petites pièces situées à l’avant, un double séjour ainsi qu’une cuisine sont créés.

Quant à la salle de bains, elle est entièrement réinventée et les deux chambres - dont l’ancienne cuisine - sont mises “à plat”. Les placards, qui n’existaient pas, n’ont pas été oubliés. Très fonctionnels, ils sont réalisés sans poignées sur toute la hauteur des murs et s’intègrent totalement dans le décor .

Pour tirer partie du long et obscur couloir, typique des appartements haussmanniens, le choix d’accentuer son côté sombre tout en lui donnant un esprit théâtral a été choisi. Ses murs et son plafond ont été peints dans un bleu très dense, souligné par un délicat jeu de lumières.

 

Des mises en scène, comme une installation murale façon cabinet de curiosités ou un peu plus loin un bel accrochage de tableaux anciens, en font une pièce à part entière. Véritable colonne vertébrale de l’appartement, il dessert les espaces à vivre, peints, eux, dans des coloris clairs, rythmés par des touches de bleus aux subtiles tonalités. Une sélection d’objets raffinés, d’œuvres d’art contemporain et d’élégants photophores créent une atmosphère glamour et poétique, souhaitée par les propriétaires des lieux.

LOGO_GAËL_REYRE.png

INSTAGRAM                           FACEBOOK

© Gaël Reyre. Tout droits réservés

Webdesign by Léa Dété

Photos by Mark Eden Schooley